Paris·Photographie

Promenade dominicale

Je sais que c’est certainement tout à fait cliché de dire cela, mais l’une des raisons pour lesquelles j’aime tant Paris est que cette ville ne cesse de me surprendre. Ainsi, dimanche dernier, nous avons décidé de nous servir de l’entrée gratuite au Musée de l’Orangerie (premier dimanche du mois) comme prétexte pour nous lever tôt et profiter des rues désertes de la capitale. Le bus nous a conduits jusqu’au pont des arts, où nous avons assisté au passage de dizaines et de dizaines d’avirons sur la Seine ! Nous nous sommes ensuite joints aux promeneurs solitaires du jardin des Tuileries, baigné dans une brume automnale. De là, nous avons atteint le musée de l’Orangerie, que je n’avais jamais visité.

Plein de belles découvertes et de douces sensations au cours de cette promenade en amoureux. Cela méritait bien de se lever aux aurores !

Pour les photos d’aujourd’hui, j’ai voulu travailler sur quelques teintes seulement, afin que chaque photo soit intriquée à celle qui la précède. J’espère que le rendu n’est pas trop uniforme… Des avis, des suggestions ?

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 27 28 29 30 31 32 3337 35 36fleur transitionLe jour gris, tombant comme une pluie fine, tissait sans arrêt de transparents filets dans lesquels les promeneurs dominicaux semblaient s’argenter (Marcel Proust, Le Côté de Guermantes,1922).

Publicités

3 réflexions au sujet de « Promenade dominicale »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s