Photographie·Voyage

Voyage en Ecosse : L’île de Skye

01

02

03

04

Comme promis, la suite de mon voyage en Ecosse ! Après notre court séjour à Edimbourg, nous avons pris la route pour atteindre notre destination principale, l’île de Skye. Il s’agit de la deuxième plus grande île d’Ecosse, et c’est de loin l’une des plus réputées. Ce qui est formidable à Skye, c’est que tout est à proximité ! Pas besoin de rouler toute la journée pour voir seulement un ou deux lieux d’exception. La mer, les montagnes, la forêt, les lacs, les sentiers de randonnée, les petits villages, les animaux en liberté, tout ça au même endroit ! Trouvez-vous un petit point de chute central, et vous pouvez rester là-bas plusieurs jours sans jamais vous ennuyer. Pour notre part, nous y avons séjourné pendant six jours, et sommes repartis en ayant vraiment l’impression d’avoir saisi la beauté de la nature écossaise. Quatre jours me semblent être un minimum pour vraiment en profiter.

Se déplacer

Il est quasiment impossible de se déplacer sur l’île de Skye sans une voiture. Il existe un réseau de bus et de cars, j’avoue ne pas m’être beaucoup renseignée à ce sujet, mais cela ne semblait pas très développé. Nous avons loué une voiture au Avis d’Edimbourg, la gamme juste au-dessus d’une citadine, ça allait parfaitement. Nous n’en avons pas eu pour trop cher, en sachant quand même que le prix de l’essence est un peu plus élevé ici qu’en France. Conseil : prenez votre GPS avec vous ! Les agences les louent à prix d’or, c’est une dépense un peu inutile si vous en avez déjà un. Nous n’avions pas pris de plan de l’Ecosse et cela nous a évité de nous compliquer la vie, notamment sur le trajet entre Edimbourg et Skye. Ce dernier nous a pris environ 5 heures 30 en roulant tranquillement. Attention, les GPS indiquent souvent de prendre le ferry, alors qu’il existe depuis une vingtaine d’année un pont raccordant Skye au continent. C’est gratuit et beaucoup plus rapide.

Note : Avant d’emprunter le pont, je vous conseille de vous arrêter au Château d’Eilean Donan, dont j’ai mis la photo au début de l’article.

05
Il n’y a pas beaucoup de réseau autoroutier (motorways) en Ecosse, plutôt des « Primary Routes », qui correspondent plus ou moins à nos Nationales. Sachez que les routes sont majoritairement gratuites au Royaume Uni. Concernant les limitations de vitesse, vous trouverez toutes les infos ici. Et la conduite à gauche… Ah, tout un poème ! Bonjour le stress ! Surtout que les routes sont souvent désertes sur Skye, ce qui fait que l’on n’a pas de référentiel pour nous rappeler de ne pas emprunter la voie de droite. On finit par s’y habituer, dixit mon frère / mon chauffeur. Avant de partir, nous avions quand même visionné sur YouTube des vidéos récapitulatives, surtout pour les intersections et les rond-points.

Sur l’île de Skye, les routes ressemblaient pour la plupart à nos Départementales. Sur le plan que je vous mets ci-dessous, vous remarquerez des portions en pointillés, qui sont des routes à une seule voie. Sur ces dernières, vous trouverez de très nombreux « passing places » qui permettent de laisser passer les voitures venant d’en face. Nous n’avons pas été particulièrement gênés car nous étions en basse saison, mais cela doit être beaucoup plus fréquenté en été. Non, le plus embêtant, ce sont ces animaux sans gêne qui se promènent en toute impunité où ils le souhaitent. Non mais je rêve ! Les moutons étant absolument partout sur l’île, il n’était pas étonnant d’en croiser en plein milieu de la route, je les soupçonne même de narguer les voyageurs… Pour le retour à Edimbourg, qui s’est fait de nuit, nous avons dû être hyper vigilants car nous avons croisé des cerfs (très dangereux, on a même failli heurter une biche qui a paniqué), des lapins, et même des canards !

www.cruells.fr:ecosse:cartes-ecosse.htmlCarte qui nous a bien servi, trouvée ici.

Se loger

Ce n’est pas compliqué, il y a des Bed and Breakfast partout sur l’île, même dans les bleds perdus au milieu des montagnes. On y trouve aussi des hôtels, des auberges de jeunesse, et des « self catering accommodations ». Les prix varient beaucoup selon le lieu ou la saison, pour notre part nous avons fait la comparaison sur Trip Advisor. Nous étions à la sortie de Broadford, une des petites villes de Skye. Nous étions bien situés, puisque le point le plus loin de l’île pour nous se trouvait à 1h30 de route de notre cottage. Pour être vraiment au centre, préférez Portree et ses environs. Notre hôte Angela était tout à fait sympathique et nous avons profité de lits confortables et d’une cuisine relativement bien équipée, qui nous a permis de ne pas nous ruiner en restaurants. Si cela vous intéresse, voici le lien de notre logement : The Bijou Hideaway. C’était de plus agréable d’avoir notre petite routine en rentrant le soir, on se sentait chez soi.

La météo

Nous avons eu une chance de tous les diables en ce qui concerne la météo. Il faut savoir que les mois d’avril et de mai sont les moins pluvieux en Ecosse. Mais là, on a carrément échappé à la pluie, et on a au contraire eu le droit à de belles journées ensoleillées. Nous étions limite déçus (on exagère quand même !) car nous avions prévu de coller à nos stéréotypes en nous promenant dans le brouillard. A la place on s’est retrouvés avec nos lunettes de soleil sur le nez ! L’île de Skye, ça veut dire l’île des Brumes, mince alors, qu’est-ce que c’est que cette publicité mensongère ?!

Par contre, côté température, pas de doute, on était bien en Ecosse. La plupart du temps, on tournait autour de 6-10°C, surtout à cause du vent. Partez donc bien équipés pour vous protéger du froid : bonnet, écharpe, gants et doudoune mi-saison. Et les lunettes de soleil donc ! Si vous partez pendant une période davantage pluvieuse, n’oubliez pas vos capes de pluie. Dernière précision concernant l’équipement : la terre est très humide là-bas, voire même boueuses, de simples chaussures de ville ne suffiront pas. Pour ma part, j’ai pris des baskets bien résistantes, mais mon frère avait ses chaussures de randonnée, ce qui semblait encore plus adapté. Et pourquoi pas des bottes ?

Un truc qui risque de vous surprendre : les Ecossais sont fous. Désolée, mais quand on croise des gens en short et tee-shirt alors que l’on porte trois épaisseurs et qu’on a mis notre capuche sur notre bonnet, c’est que quelque chose ne tourne pas rond. Le pire, c’était à Edimbourg où les belles demoiselles se promenaient en petites jupes. Ca va pas la tête ??

Allez, assez de blabla, place aux photos ! N’hésitez pas à m’écrire si vous avez besoin de plus de précisions :)

Je vous concocte bientôt un article pour chacune des péninsules de l’île, agrémenté de quelques clichés. A très vite !

06

07

08

09

10

11

12

13

14

15

La suite du voyage par ici :
la péninsule de Sleat et les Cuillin Hills
la péninsule de Trotternish (Portree, cascade de Kilt Rock, et Staffin)
Old man of Storr
les péninsules de Waternish et Duirinish (Neist Point)

17 réflexions au sujet de « Voyage en Ecosse : L’île de Skye »

  1. Génial ! Plein d’infos utiles pour notre prochain voyage ! On va y rester que deux jours, j’espère avoir le temps de profiter quand même un peu ! :-)

    1. Deux jours ça sera déjà tellement merveilleux ! Mon conseil complètement subjectif : ne loupez pas Neist Point ! Je mets bientôt les photos sur le blog. Pourra-t-on voir les photos de ton voyage sur ton blog ??

      1. Merci pour ton conseil ! Je viens de voir les photos, trop chouette, j’adore ! Je vais essayer de ne pas louper Nest point mais ça va être dur, je ne reste qu’un jour et demi snif. Si tu devais tout concentrer en un jour et demi tu me conseillerais plutôt l’ouest ou plutôt l’est ? Dans mon guide il était écrit que l’est était plus sympa, mais vu tes photos de Nest point j’hésite ! Et pour ta question, oui je mettrai les photos :-)
        Bonne journée
        Cécile

      2. Aaaa mais c’est trop dure comme question ! De façon totalement subjective, je dois dire avoir adoré Neist Point, de même que mon frère. Cela a été notre coup de coeur. En même temps, en fonction de tes préférences, de la météo, etc., cela peut éventuellement être décevant pour toi (si vraiment tu es difficile et exigeante ahaha). Allez je me lance dans mon avis super giga biaisé, à prendre avec des super giga pincettes. En 1,5 jours, je verrai bien un programme du genre : au moins la partie Est de la péninsule de Trotternish (Old Man of Storr le matin si tu aimes marcher, puis passage sur les belles falaises qui longent la côte, avec notamment la cascade à Kilt Rock) + Neist Point et la péninsule de Duirinish beaucoup plus verte que les autres. Mais ne m’écoute pas, après je me sentirai coupable si tu es déçue ^^

      3. Merci pour ta réponse, c’est sympa de me donner ton avis ! T’inquiète je ne serai pas déçue et je prends ta réponse avec des énormes pincettes si ça peut te rassurer :-D Et tes photos sont vraiment chouettes, j’espère avoir de la chance côté temps ! Très bonne soirée et merci encore !

  2. Bonjour ! Ton article date d’y il a un certain moment mais voilà je cherches actuellement des informations sur l’Ecosse pour un futur voyage, et je suis tombée sur ton article très inspirant !
    Je voulais quand même tenter de te demander combien coûte une location de voiture en écosse ? car c’est une bonne alternative !

    Bien à toi

    1. Olala j’avoue ne plus m’en souvenir ! Tout ce que je peux dire c’est que j’avais été très surprise par le prix, qui n’était pas aussi élevé que ce que j’avais imaginé. J’avais tout simplement réservé par internet (je crois que c’était chez Avis). J’espère avoir pu t’aider :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s