DIY

DIY : jeu de Memory (tutoriel pour fabriquer de la pâte autodurcissante)

memory memo diy 01

Comme vous le savez, j’ai expérimenté il y a peu la pâte Fimo pour réaliser ma guirlande « phases de la lune » . Je suis certaine que c’est moi qui me débrouille mal, mais il n’en reste pas moins que je trouve cette pâte très dense et finalement peu malléable (des conseils à me donner ?).

J’ai malgré tout retenté l’expérience pour réaliser le DIY d’aujourd’hui, mais cela a été un véritable fiasco. Je me suis donc rabattue sur la pâte à sel afin de réaliser ces petites étoiles. Le rendu est précis, mais la texture de la pâte à sel est granuleuse, et finalement peu esthétique. J’ai alors cherché sur internet une solution qui me permettrait de réaliser une pâte facile à modeler, à la texture lisse, et qui durcirait aisément. C’est alors que je suis tombée sur ce super article qui présente la recette de la pâte « autodurcissante ». Et je dois dire que c’est une vraie réussite : j’ai trouvé mon graal ! Sa réalisation n’excède pas une dizaine de minutes et s’avère archi simple et économique (et beaucoup moins cracra que la pâte à sel, on n’a même pas besoin de mettre les mains).


Le dosage :

Vous aurez besoin de :
– 1 dose d’eau
– 1 dose de maïzena (vous savez, celle qui traîne au fond de votre placard depuis des mois)
– 2 doses de bicarbonate de sodium (ou de soude, c’est la même chose) ATTENTION, pour avoir testé deux types de bicarbonate, je vous conseille vivement d’acheter le vôtre en pharmacie plutôt qu’au rayon sel de votre supermarché. En effet, la pureté du produit n’est pas la même, et le rendu est vraiment beaucoup plus lisse avec le bicarbonate pharmaceutique. Mon essai avec le bicarbonate alimentaire m’a lui aussi permis d’obtenir une belle pâte, mais qui s’est avérée granuleuse lors du séchage (ce qui m’a par exemple obligée à poncer tous les bords). Pas top, surtout si on recouvre de peinture ensuite.


La préparation :

Vous mélangez tout ça selon la recette du site, vous chauffez à feu doux (c’est important) et vous obtenez une pâte prête à l’emploi, après un petit temps de refroidissement.


4 petites astuces à connaître :

  • Si la pâte est trop friable : J’avoue que mon tout premier essai m’avait laissée dubitative puisqu’une fois refroidie, la pâte était friable et donc inutilisable. Je l’ai simplement refaite chauffer en ajoutant un peu d’eau, je pense que j’avais mis trop de bicarbonate.
  • Si la pâte s’assèche : En cours de manipulation, avec le temps qui passe, la pâte peut commencer à s’assécher et à devenir friable. A nouveau, vous n’avez qu’à la remettre dans une casserole avec un peu d’eau avant de refaire chauffer à feu doux.
  • Si la pâte est un peu trop collante : A l’inverse, une fois votre pâte refroidie, si vous la trouvez encore un tout petit peu trop collante, vous pouvez la « saupoudrer » d’une fine couche de maïzena avant de la remalaxer. En revanche, si elle est très collante, remettez-la carrément sur le feu et ajuster votre dosage.
  • Pour étaler et décoller la pâte : Si comme moi vous avez besoin d’étaler votre pâte avec un rouleau à pâtisserie, je vous conseille de le faire sur du film fraîcheur, pour ensuite pouvoir la décoller facilement. Auparavant, je travaillais directement sur mon plan de travail et lorsque je soulevais ma forme découpée à l’emporte-pièce, des morceaux restaient accrochés sur ma table.

Le séchage et le vernissage :

Pour mon jeu de mémo, j’ai utilisé un emporte-pièce pour découper une dizaine d’étoiles, que j’ai laissées sécher sur une assiette pendant 2 jours environ (le séchage est plus rapide par temps sec et ensoleillé). Alors oui, en effet, on ne peut pas peindre ou utiliser nos réalisations le jour même, mais l’avantage de ne pas utiliser de four, c’est que l’on ne risque pas de rater la cuisson. Passé ces deux jours, je n’ai eu qu’à tracer divers motifs aux feutres Posca. J’ai hésité à finir en appliquant un vernis, mais vu l’échec de mes poupées russes, j’ai préféré faire l’autruche et me dire que ça tiendrait très bien comme ça ! En ce qui concerne la solidité des étoiles, je ne suis pas certaine qu’elles résistent à une chute ou à une pression trop importante, mais cela semble malgré tout relativement solide. Attention, le site qui donne la recette précise que l’on ne peut pas utiliser cette pâte pour des réalisations trop grandes, le produit ne tient pas. Ce n’est donc pas aussi résistant que de l’argile ou de la pâte Fimo.

Edit : Finalement, les couleurs ont commencé à baver après plusieurs manipulations. J’ai utilisé un vernis brillant en bombe, qui a très bien fonctionné. C’est presque plus joli et dorénavant la peinture ne bouge pas. 

memory memo diy 02

memory memo diy 03

memory memo diy 04

Pour avoir expérimenté le Memory avec mon mari, le jeu est aussi rigolo que lorsque nous étions petits ^^ J’ai hâte de pouvoir y jouer avec Aimi (et la battre à plates coutures évidemment).

fleur transition

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

9 réflexions au sujet de « DIY : jeu de Memory (tutoriel pour fabriquer de la pâte autodurcissante) »

    1. Les grands esprits se rencontrent ^^ Et puis quand l’un des deux « grands esprits » est la créatrice de « Avec ses 10 ptits doigts », c’est quand même la classe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s