Voyage

Voyage : un long week-end (magique !) à Amsterdam

amsterdam_week-end_01

Figurez-vous que je reviens tout juste d’un voyage de trois jours à Amsterdam, voyage que j’ai effectué pour la première fois de ma vie… en solitaire, comme une grande fille ! Au-delà de la ville en elle-même, qui est tout à fait exceptionnelle, j’ai vécu une aventure que je ne suis pas près d’oublier. Le premier jour a été celui de la perte de repères, voire de l’anxiété, avec cette interrogation constante : mais qu’est-ce que je fabrique ici, toute seule, dans cet endroit totalement inconnu ??  Le silence et les dialogues incessants entre moi et moi n’ont pas été si faciles que cela à appréhender. Le deuxième jour a été celui de l’apaisement, je me suis appropriée peu à peu la ville et j’ai appris a apprécier ma solitude. Et finalement, lors du troisième et dernier jour, je me suis sentie comme chez moi à Amsterdam, et j’ai terminé mon séjour éblouie et, avouons-le, plutôt fière de moi :-) Seulement quelques heures après mon retour, je n’ai qu’une envie, retenter l’expérience !

amsterdam_week-end_02amsterdam_week-end_03.jpg

Comme toujours lorsque je vous relate mes voyages, je n’ai pas d’adresse précise à vous communiquer, car je n’ai moi-même pas réellement programmé ma visite. Je m’étais tout de même procurée un petit guide (celui-ci, vraiment bien fichu), mais j’ai finalement préféré me promener au hasard des rues, en ayant seulement une idée du quartier où je me trouvais. J’ai tout fait à pied, après avoir hésité à louer un vélo, afin de profiter d’un rythme plus lent et méditatif.

amsterdam_week-end_04
amsterdam_week-end_06amsterdam_week-end_05

Si je dois parler d’Amsterdam, c’est avant tout l’ambiance générale très particulière que j’ai envie d’évoquer. Tout d’abord, et même si cela a pu me poser un peu problème, tout est très beau là-bas. Les rues, les maisons, les intérieurs, les cafés, et même les gens. Je me suis demandée si tout cela n’était pas artificiel, un peu trop étudié, contrôlé. Et puis je me suis souvenue de mes voyages en Suède et au Danemark, où j’ai éprouvé le même sentiment, et j’en ai tiré la conclusion qu’Amsterdam est également imprégnée d’un certain « esprit scandinave ». L’esthétique en est très proche, ainsi que le mode de vie des habitants. Par exemple, pas de rideau aux fenêtres, une vue totale sur l’intérieur parfaitement rangé des maisons, et cet art de vivre que l’on dénomme « Hygge » en Suède a ici son équivalent (« Gezelligheid » ). Les gens semblent calmes, polis, chaleureux. Les petits bancs à l’entrée des maisons ne sont pas là uniquement pour faire jolis ou pour attacher les vélos, mais ils sont une vraie extension de la maison en fin de journée. Il est tout à fait étonnant de voir la plupart des Amstellodamois s’installer sur leur perron pour prendre l’apéritif après leur journée de travail, mais aussi pour lire, manger, socialiser, en laissant leur porte d’entrée grande ouverte.
Les vélos omniprésents participent également à cette sérénité. Pas de bruit continuel de voitures dans la ville, mais ne vous méprenez pas, le trafic cycliste est dense et il faut s’y prendre à deux fois avant de traverser la route !

amsterdam_week-end_07amsterdam_week-end_08amsterdam_week-end_09amsterdam_week-end_10

La présence de l’eau, absolument partout dans la ville, est également un facteur de calme. Je me suis surprise à rester sans m’en rendre compte plus qu’une heure trente à observer le va-et-vient des bateaux sur l’un des canaux Nord (les plus charmants). Quel plaisir que de voir, en plus des bateaux de tourisme, des familles en balade sur leur petite embarcation, ou encore les jeunes qui font la fête sur leur bateau pour célébrer la fin de semaine. Les innombrables canaux apportent une sensation de fraîcheur et de nature, qui vient compenser le fait qu’il y a peu de parcs au cœur de la ville (il faut s’éloigner un peu à l’Est ou au Sud pour en trouver). La verdure n’en est pas moins présente, puisque chaque façade est ornée de végétations et de fleurs.

amsterdam_week-end_12amsterdam_week-end_13amsterdam_week-end_14amsterdam_week-end_15amsterdam_week-end_16

On dit par ailleurs qu’Amsterdam est l’une des villes les plus chères d’Europe. Je n’imagine en effet même pas combien peut coûter un loyer là-bas ! Mais, de mon point de vue de parisienne, ça n’est pas non plus la folie. Pour ma part, j’ai peu dépensé pendant mon séjour : je m’achetais à manger dans un supermarché le midi, ou j’allais dans l’un des nombreux cafés (chaleureux, tout en étant archi bobos !), qui proposent des sandwichs ou des quiches à des prix raisonnables. Je n’ai pas trop craqué niveau shopping et j’ai dormi dans une auberge de jeunesse plutôt que dans un hôtel. Finalement, si on loue un vélo, ou qu’on marche comme je l’ai fait, les frais de transports sont minimes. Bref, je n’ai pas dépensé plus de 100 euros pendant mes trois jours là-bas, en comptant également 85 euros de frais d’hébergement et une 100aine d’euros pour mes billets de train. Ce n’est donc pas un investissement exorbitant, si bien sûr vous êtes prêts à faire quelques concessions !

amsterdam_week-end_17amsterdam_week-end_19amsterdam_week-end_11

Finalement, si je devais vous donner quelques conseils, je vous dirais d’abord de préférer un séjour en semaine plutôt que le week-end. J’y suis allée du jeudi au samedi, et le dernier jour était plus difficile car les rues étaient remplies non seulement de touristes (la densité de voyageurs est assez impressionnante dans le centre-ville !), mais également d’Amstellodamois qui faisaient leur marché et profitaient de leur jour de repos. Me sentant un peu étouffée par cette atmosphère, j’ai découvert avec énormément de plaisir la partie bien au Sud de la ville, qui paraît plus authentique, plus libre, plus variée. Je crois que si j’étais restée un jour de plus, j’aurais loué un vélo pour explorer davantage cette zone qui possède, il me semble, plus de caractère que le centre historique – et donc touristique.

Concernant les musées, je vous encouragerais à réserver en ligne, car les files d’attente sont interminables, ce qui m’a vite découragée pour ma part. Un seul regret : ne pas avoir pu visiter le Amsterdam Museum, qui retrace l’histoire de la ville, celui-ci étant exceptionnellement fermé jusqu’à mi-juin (2018).

A propos du fameux Quartier Rouge, c’est une zone qui n’est pas indispensable à visiter selon moi. Au-delà du fait que je suis mal à l’aise à l’idée de voir des femmes nues affichées comme autant de morceaux de viande dans des vitrines, j’ai croisé un nombre innombrable de bandes de garçons venus fumer et boire, pour fêter un quelconque enterrement de vie de garçon. Non pas que tout ceci vienne heurter ma sensibilité, mais je trouve dommage qu’Amsterdam soit si souvent associée à la consommation de drogue et à la prostitution, qui reflètent finalement tellement peu cette ville.

amsterdam_week-end_20amsterdam_week-end_21

Pour conclure, je dirai qu’Amsterdam est une ville à taille humaine, absolument magnifique, ancrée dans son histoire. Elle est à la fois calme, vibrante, chaleureuse. Elle est aussi une invitation au lâcher-prise, car ses ruelles ne demandent qu’à être explorées au petit bonheur la chance, et c’est d’ailleurs comme cela que j’ai fait mes plus belles découvertes. J’ai vécu là-bas un émerveillement constant, et une belle expérience intérieure. Le fait d’être une femme seule ne m’a posé aucun problème, au contraire, je m’y suis toujours sentie en sécurité. Que du positif donc :)


Pour finir – merci d’être arrivé(e) jusqu’à la fin de l’article ! –, voici quelques propositions plus spécifiques :

transition_amsterdam.jpg

Concernant votre hébergement

Il faut savoir que les hôtels à Amsterdam sont absolument hors de prix. En revanche, les auberges de jeunesse (mixtes ou non) sont nettement plus abordables. J’ai pour ma part choisi l’auberge ClinkNoord, hyper bien notée sur le site Booking. Et ça a été une vraie réussite ! J’avais un peu peur d’être la seule fille dans le dortoir, mais finalement, une jeune touriste chinoise dormait au-dessus de moi, ce qui m’a plutôt rassurée. Les autres compagnons de chambrée étaient des garçons qui faisaient la fête toute la nuit pour ne revenir qu’au petit matin, mais ils ont été très respectueux, en essayant d’être le plus silencieux possible (note : pensez quand même à prendre vos boules Quiès pour vous prémunir des joyeux ronflements !). Le personnel de l’hôtel est agréable, la pièce à vivre aussi, l’ambiance générale entre les voyageurs est très chaleureuse. Les toilettes et les douches sont quant à elles non mixtes. J’y ai même oublié un accessoire avant d’aller me coucher, pour le retrouver au même endroit le lendemain matin. Vous n’aurez besoin de prendre dans vos valises qu’un cadenas pour votre casier, une serviette et votre gel douche. Par ailleurs, l’auberge dispose d’un espace pour déposer vos bagages avant le check-in et après le check-out, ce qui vous évite (comme ça a été mon cas !) de devoir vous balader avec en attendant de pouvoir accéder à votre chambre (à 14h30 pour ClinkNoord).

010203

Pour vous rendre à ClinkNoord, qui est très bien situé dans Amsterdam : Allez à l’arrière de la Gare Centrale pour attraper un ferry qui vont conduira sur la rive Nord (on en voit un sur la deuxième photo, en bleu et blanc). Ils sont gratuits, leur fréquence est très élevée, et ils fonctionnement 24h/24. Il y a trois quais différents selon le trajet du ferry, choisissez celui qui indique « Eye » (c’est le bâtiment blanc, toujours sur la deuxième photo, qui renferme un musée du cinéma).

Je me suis permis de récupérer deux images sur Google afin de vous montrer l’intérieur de l’auberge :

8703e60a047329419d468c9f77317897clinknoord-hostel

transition_amsterdam.jpg

Un endroit sympa où prendre son petit déjeuner : Café Blue

Bien qu’il y ait des cafés et des restaurants charmants absolument partout dans Amsterdam, je vous conseille de prendre votre petit déjeuner au Café Blue, qui offre un joli panorama sur les toits de la ville. Pour le trouver, il faut juste savoir qu’il se situe en haut d’un centre commercial situé près du marché aux fleurs. Les bonnes places sont chères, allez-y à l’ouverture. Je suis arrivée à 10h pile et j’ai eu le restaurant rien que pour moi !

blue_cafe_amsterdam_01blue_cafe_amsterdam_02

transition_amsterdam.jpg

Et pourquoi pas une petite croisière touristique en bateau ?

C’est normalement le truc que je déteste faire, car cela me fait me sentir plus touriste que jamais (ce que je suis, hein, je sais !). Mais sur un coup de tête et pour sortir de mes préjugés habituels, j’ai décidé de profiter du soleil couchant pour faire une visite d’une heure sur les canaux. J’ai choisi la compagnie Canal Tours Amsterdam, j’ai même consciencieusement écouté les explications sur l’audioguide et… j’ai passé un su-per moment ! Evidemment.

canal_cruise_amsterdam_01canal_cruise_amsterdam_01biscanal_cruise_amsterdam_02

transition_amsterdam.jpg

Allez un dernier détail, comme ça vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas donné toutes mes petites astuces. Souhaitant rapporter quelques cadeaux à mes proches, j’ai exploré plusieurs boutiques de souvenirs, mais les produits vendus faisaient souvent très cheap. Pour faire du shopping, la meilleure boutique que j’ai visitée se situe juste à côté de la place du Dam (cliquez sur ce lien pour voir sa localisation).

amsterdam_week-end_22

En espérant que tout ce blabla ait pu vous être utile !

Ah oui, tiens, et si vous n’êtes pas épuisé(e)s par cette lecture, sachez que je fais un (petit !) topo sur ma visite du village de Marken dans cet autre post.

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Voyage : un long week-end (magique !) à Amsterdam »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s